La France s’ouvre sur d’autres frontières dans le monde, à partir du 15 décembre, y compris la Tunisie

Seuls quelques pays en-dehors des frontières européennes accueillent encore des voyageurs en provenance de France, sous conditions. Avant de prévoir un déplacement dans ces pays, veuillez consulter le site « Conseils aux voyageurs du quai d’Orsay » et veillez à vous référer aux mesures en place au niveau des autorités locales.

En Afrique, la Tunisie impose une quatorzaine, tandis que de nombreux pays demandent de présenter des tests PCR négatifs à l’arrivée : l’Afrique du Sud, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, Cap-Vert (« fortement recommandé »), le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, l’Ethiopie, la Gambie, le Ghana, le Kenya, le Maroc, la Namibie, l’Ouganda et les Seychelles. En Tanzanie, le test PCR n’est pas obligatoire. L’Algérie, le Sénégal, le Zimbabwe ou encore l’Angola gardent en revanche leurs frontières closes.

Concernant le continent américain, quelques destinations touristiques demeurent ouvertes, comme le Brésil, le Mexique, la Dominique, la République dominicaine ou encore la Jamaïque. Les pays qui requièrent un test PCR sont le Belize, la Bolivie, le Costa Rica, l’Equateur, le Panama, le Paraguay et le Guatemala. Pour vous rendre aux Bahamas, il vous faudra vous munir d’un visa, d’un test PCR négatif et souscrire à une assurance Covid. Même son de cloche pour Cuba, où un visa touristique et un test PCR négatif doivent être fournis. Au Chili, les voyageurs en provenance de France doivent pour l’instant présenter un test PCR négatif et observer une quarantaine de 14 jours. Il est en revanche impossible de voyager au Canada, aux Etats-Unis, en Argentine, en Uruguay et au Venezuela.

Enfin, en Asie et au Moyen-Orient, plusieurs pays imposent une quarantaine, comme le Cambodge (visa obligatoire et caution en sus), la Corée du Sud, la Jordanie ou encore l’Ouzbékistan. D’autres destinations touristiques comme les Maldives ou les Emirats Arabes Unis requièrent a minima la présentation d’un test PCR négatif. Les consignes varient d’ailleurs selon les Emirats. Concernant la Chine, le ministère des Affaires Etrangères français précise « qu’il reste très difficile de faire du tourisme en Chine actuellement et même impossible pour tout voyageur se trouvant hors de Chine en raison de la fermeture des frontières. Par ailleurs, toute arrivée en provenance de l’étranger fait l’objet d’une mise en quarantaine pour une période de 14 jours dans un lieu désigné par les autorités locales ». En Thaïlande, des visas touristiques sont à nouveau délivrés pour les voyageurs français, mais selon des critères très sélectifs. Le Népal autorise les voyageurs à venir pour des motifs très spécifiques, comme le trekking et l’alpinisme, sous des conditions drastiques (test PCR, quarantaine, visa et assurance à souscrire en amont).

Attention, néanmoins : de nombreux pays recommandent de reporter les voyages dits non-essentiels, et le quai d’Orsay déconseille de se rendre dans une grande partie de ces pays. Emmanuel Macron l’a rappelé lors de son discours du 24 novembre : « Il faudra au maximum limiter les déplacements inutiles. Souffler et se retrouver, oui. Mais j’en appelle à votre sens des responsabilités : il ne s’agira pas, à coup sûr, de vacances de Noël comme les autres », a déclaré le Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *