Ne fournissant pas les efforts nécessaires envers la Libye, la Tunisie se fait précéder par l’Egypte

Nos liens de sang, de fraternité et de voisinage avec la Libye sœur continuent à s’effriter de plus en plus et de jour en jour, au point de s’éclipser presque totalement de la scène politique internationale, notamment en ce qui concerne le dossier libyen.

En effet, après la mise en place d’un nouveau gouvernement en Libye, présidé par le Chef du gouvernement Abdelhamid Debaïba, au lieu de mettre en œuvre notre « machine diplomatique » (qui n’existe presque plus d’ailleurs) afin de se jeter dans le bain de la « reconstruction » en Libye, et arracher sa part des milliers d’appels d’offres et projets qui vont voir le jour, pour lesquels les pays de l’autre rive et d’ailleurs sont en train d’accourir de toutes parts, nos « politiques » se noient dans leurs querelles ainsi que leurs mésententes autour de l’application de la Constitution en ce qui concerne la « prestation du serment » relative au remaniement ministériel opéré par Hichem Mechichi.

La photo que nous publions, montre un « grand Abdelfattah Al Sissi » qui sait comment sauter sur les occasions et les opportunités « juteuses », accueillant au pays des Pharaons le nouveau Chef du gouvernement libyen.  

C’est pour ces raisons que la Tunisie restera toujours à la traîne !

Rappelons que Mohamed Al Menfi, avait été élu à son tour à Genève « Président du Conseil présidentiel libyen« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.