L’ONU et la FIFA partagent des objectifs sociaux stratégiques

Un certain nombre d’opportunités d’engagement et de collaboration ont été mises en évidence dans la perspective de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, de la Coupe du Monde et au-delà.

ZURICH, Suisse, 9 mars 2021 / – La Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Mme Amina J. Mohammed, a eu une réunion virtuelle avec le président de la FIFA (www.FIFA.com), Gianni Infantino, au cours de laquelle ils ont échangé leurs points de vue sur les priorités communes et la importance des actions urgentes et des engagements pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. Ils ont discuté du rôle du football en tant que force du bien et outil d’espoir, en particulier alors que le monde se remet de la pandémie du COVID-19. Un certain nombre d’opportunités d’engagement et de collaboration ont été mises en évidence dans la perspective de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, de la Coupe du Monde et au-delà.

«Les Nations Unies se félicitent de la collaboration avec la FIFA, en particulier du potentiel du football à soutenir les ODD», a déclaré Mme Mohammed. «Notre engagement est important pour identifier au mieux comment nous pouvons faire progresser les objectifs de développement durable non seulement au niveau mondial, mais aussi aux niveaux régional et local pour garantir que personne ne soit laissé pour compte.»

Le président de la FIFA a accepté, ajoutant qu’il était important que le football soit au service de la société. «Il est important pour nous, à la nouvelle FIFA, de pouvoir dialoguer avec l’ONU. La nouvelle FIFA est un organisme responsable et une organisation durable. C’est une organisation consciente que le football va au-delà des compétitions. Le football est bien plus que cela.

L’appel, qui a eu lieu le 8 mars, Journée internationale de la femme, a été l’occasion de réfléchir au rôle du sport dans la promotion de l’égalité des sexes et la mise en place de meilleurs mécanismes de protection contre les abus et la marginalisation. Les deux dirigeants ont convenu que si le fait d’avoir un vaccin était une étape importante dans l’effort pour mettre fin à la pandémie, le vaccin devait être un vaccin populaire avec une disponibilité équitable dans le monde. Mme Mohammed a souligné l’appel du Secrétaire général en faveur de la réinvention du multilatéralisme et la nécessité de travailler avec des acteurs nouveaux et non traditionnels du monde entier pour promouvoir les objectifs mondiaux et le Programme des Nations Unies.

Le président de la FIFA a évoqué la nécessité de s’appuyer sur des exemples positifs dans le monde entier lorsque les communautés et les pays se sont réunis, la manière dont le football peut soutenir le processus de reprise, ainsi que le rôle que le football peut jouer dans l’éducation.

« Le langage commun du football fonctionne partout, et c’est dans l’ADN de la nouvelle FIFA d’être ouvert et nous utiliserons nos compétitions pour faire passer le message », a déclaré le Président de la FIFA. «À travers le programme Football for Schools et via un nouveau programme de tournois dans les écoles africaines, nous ne nous concentrons pas uniquement sur le football. La FIFA est fermement convaincue qu’avec le football, vous pouvez parler de tout, car il enseigne aux enfants les valeurs et les règles, et nous voulons utiliser la force du football pour l’éducation. »

Les deux dirigeants ont conclu en acceptant de renforcer les relations existantes et d’élaborer d’autres plans en relation avec les ODD.

Distribué par APO Group pour le compte de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.