Vaccination à l’AstraZeneca : l’Union européenne « ne veut pas être le dindon de la farce »

Le ton monte avec le laboratoire AstraZeneca, accusé d’avoir privilégié le Royaume-Uni dans ses livraisons de vaccins contre le Covid-19. Le projet de limiter les exportations sera au cœur des discussions du Conseil européen, ces jeudi et vendredi, alors que la « course de vitesse » pour vacciner 70 % des Européens d’ici l’été est engagée.

Critiquée pour sa lenteur fin 2020, l’Union européenne veut mettre les bouchées doubles dans les prochaines semaines pour immuniser sa population contre le Covid-19. Le défi occupe tous les exécutifs des 27 pays membres qui se retrouvent ces jeudi et vendredi pour un Conseil européen en visioconférence avec deux objectifs : vacciner 80 % des soignants et 80 % des plus de 80 ans d’ici fin mars, et vacciner 70 % des Européens d’ici l’été, soit environ 250 millions de personnes.

Julien Lécuyer – le 24 mars 2021

La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.