Groupement des coordinations régionales des travailleurs de chantiers : communiqué du dernier espoir

Des informations circulent actuellement sur l’émission imminente d’un arrêté gouvernemental incarnant l’accord du 20 octobre 2020 signé entre le gouvernement et l’UGTT, sans y apporter d’amendement, en ce qui concerne les travailleurs dont l’âge varie entre 45 et 55 ans.

Autant nous félicitons nos collègues dont les situations vont être réglées, autant, nous, le groupe des coordinations régionales des travailleurs de chantiers, annonçons :

1- Notre désapprobation de l’abus de pouvoir, le dumping de 16000 travailleurs, dont l’âge varie entre 45 et 55 ans, avec leurs familles, dans le besoin, la faim et le sans-abrisme, après avoir passé près de dix ans à servir le pays et accepté de travailler sous des formes d’emploi fragiles et des salaires modestes.

2- Notre mécontentement face à la procrastination de l’autorité à ses différents niveaux, qui a prouvé qu’elle ne nous traite pas de la même manière avec laquelle elle traite le reste des citoyens, outrepassant ce qui est stipulé à l’article 21 de la Constitution et lié à l’égalité entre les hommes et les femmes tunisiens en droits et devoirs.

3- Notre condamnation que l’Assemblée des représentants du peuple n’ait pas traité sérieusement notre demande de promulgation d’une loi pour adopter des dispositions exceptionnelles pour notre recrutement comme cela s’est produit avec d’autres factions et se tourner plutôt vers des batailles politiques et des rivalités partisanes

4- Notre appel aux composantes de la société civile à nous soutenir et à soutenir notre demande d’avoir le droit d’être recrutés dans le secteur public.

5- Notre intention d’observer un Sit-in devant l’Assemblée des représentants du peuple les 6, 7 et 8 avril 2021

Vive la Tunisie

Vive les luttes des travailleurs de chantiers

Tunis, le 29 mars 2021

Jamel Zammouri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.