La France a-t-elle lâché l’Algérie pour le Maroc ?

Alors que la visite annoncée du Premier ministre français, Jean Castex, à Alger, n’a plus été effective, au même moment, le parti du Président français annonçait l’ouverture d’une antenne au Sahara Occidental. Signe d’un rapprochement entre le gouvernement Macron et les autorités marocaines, au nez et à la barbe de l’Algérie ?

Les relations tendues entre l’Algérie et la France seraient une aubaine pour le Maroc. Le Premier ministre français Jean Castex devait se rendre en Algérie dans le cadre d’un Comité intergouvernemental de haut niveau, le 11 avril, mais cette visite a été annulée au dernier moment. Il s’agit d’une réunion de l’instance de dialogue entre les deux gouvernements qui ne s’est plus tenue depuis 2017.

Selon les autorités françaises, ce report s’explique par des raisons sanitaires liées à la pandémie de Coronavirus, rapporte Al Ahdath Al Maghrebia. Le refus catégorique des autorités françaises d’extrader deux ressortissants algériens, les influenceurs sur le web Hicham Abboud et Amir Boukhris, pour leur implication présumée dans des affaires de terrorisme justifierait par ailleurs le report de cette visite.

Autre raison évoquée, une coïncidence de la date de la visite avec plusieurs actions diplomatiques notamment une réunion de la commission parlementaire mixte maroco-française, la décision du parti du Président français, La République en Marche d’ouvrir une antenne à Dakhla et la réunion entre les chefs de la diplomatie des deux pays, Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian.

Par ailleurs, lors d’un entretien par visioconférence avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est félicité de la qualité de la coopération sécuritaire entre la France et le Maroc. Tant de points qui pourraient laisser croire que la France se tourne plus vers le Maroc. L’Hexagone a-t-elle lâché l’Algérie ? Rien n’est toutefois moins sûr.

Pour rappel, le royaume chérifien a récemment aidé la France à déjouer un attentat à Béziers. Le chef de la diplomatie française a également réaffirmé la position de soutien de son pays au plan d’autonomie marocain pour le Sahara Occidental. Et, pour Jean-Yves Le Drian, les relations bilatérales entre les deux pays sont « très fortes ».

Photo : Jean-Yves Le Drian et Nasser Bourita

Source

Une réflexion sur “La France a-t-elle lâché l’Algérie pour le Maroc ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *