CLASSEMENT MONDIAL DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2021

Découvrez dans quels pays les journalistes sont-ils les plus (et les moins) libres d’exercer leur métier !

S’il y a bien un « modèle nordique », le journalisme est « totalement ou partiellement bloqué » dans 73 % des 180 pays et territoires évalués par Reporters sans frontières, constate l’ONG dans son classement mondial de la liberté de la presse dévoilé ce mardi.
Pour la cinquième année consécutive, la Norvège prend la tête du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières, dévoilé le 20 avril, « même si les médias ont mis en exergue un manque d’accès aux informations publiques sur la pandémie », note l’ONG sur son site. La Finlande conserve son deuxième rang, tandis que la Suède (3e, +1) retrouve sa place de troisième, perdue l’an passé au profit du Danemark (4e, -1). « L’édition 2021 du Classement confirme donc une forme de ‘modèle nordique' », écrit RSF.
Le classement montre par ailleurs que l’exercice du journalisme est « gravement entravé dans 73 Etats et restreint dans 59 autres », soit au total 73 % des 180 pays et territoires évalués. Reporters sans frontières a enregistré une hausse flagrante des entraves à la couverture de l’actualité, et la pandémie n’y est pas étrangère. « Les journalistes sont confrontés à une « fermeture des accès » au terrain comme aux sources d’information, du fait ou au prétexte de la crise sanitaire », analyse l’ONG.

CLASSEMENT MONDIAL DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2021

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.