Grâce à Farouk Ben Mustapha, la qualification de l’EST a été en quelque sorte parfumée à la « Bizertine »

Le duel trop risqué ayant mis face à face l’Espérance Sportive de Tunis et le club algérien CR Belouizda, lors du match retour joué à Tunis, et comptant pour une place en demi-finale de la Ligue des Champions d’Afrique, aurait pu ne pas être en faveur des Sang & Or, s’il n’y avait pas eu le gardien aguerri Farouk Ben Mustapha, lors de la séance des tirs au but.

Il importe de rappeler que l’EST avait perdu le match-aller au score de 2 à 0, mais pût se racheter en prenant le dessus sur les visiteurs au même score, ce qui lui a permis d’atteindre les tirs au but.

Il importe également que Ben Mustapha a réussi à stopper 3 des 5 tirs du club algérien, et c’était PROVIDENTIEL.

Bravo pour ce courage, cette détermination, et cette rage de vaincre, mais aussi CHAPEAU à Farouk Ben Mustapha qui a prouvé qu’il est toujours ce grand combattant que nous avons toujours connu.

Grâce à lui, on peut avouer que la qualification a eu une odeur Bizertine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.