Le Maroc accueille une nouvelle session du dialogue libyen

Le ministère marocain des Affaires étrangères a annoncé la reprise des pourparlers libyens sur la nomination de postes souverains, ce vendredi 4 juin à Rabat, en complément des sessions de négociations accueillies par le Royaume et auxquelles ont participé des représentants des deux parties au conflit.

Le Chef du Haut Conseil d’Etat de l’ouest de la Libye, Khaled Al-Meshri, et le président du Parlement libyen à Tobrouk, dans l’est du pays, Aguila Salah, sont arrivés jeudi au Maroc pour participer aux pourparlers, dont les mécanismes n’ont pas encore été déterminés.

Les postes souverains qui seront convenus incluent le gouverneur de la Banque centrale, le procureur général et les chefs de l’Instance de contrôle administratif, de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, de la Haute Commission électorale et de la Cour suprême, sachant la porte a été ouverte aux candidatures, en janvier dernier, pour les postes régaliens dans laquelle les deux autorités concurrentes ont longtemps été divisées.

Auparavant, le Maroc a accueilli 5 rounds du dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d’Etat et de la Chambre des représentants.

Le nouveau cycle de pourparlers libyens-libyens intervient quelques jours après que le ministère allemand des Affaires étrangères ait annoncé l’organisation de la conférence « Berlin 2 » sur la paix en Libye, les 23 et 24 juin, sous les auspices des Nations unies et avec la participation du gouvernement de transition.

La conférence vise à soutenir le processus de transition en Libye, en particulier les préparatifs des prochaines élections législatives et le retrait des forces étrangères et des mercenaires du pays.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.