Elections législatives en Algérie : Le Président Tebboune éclaboussé par le trucage du faible taux de participation

En faisant passer le taux de participation aux élections législatives du simple au double, le hissant à la dernière minute de 14,47 à 30,20%, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, sort très affaibli du scrutin qui a eu lieu hier, samedi 12 juin 2021, et fait un pari périlleux.

Il a dit une chose et a fait son contraire. Alors que Abdelmadjid Tebboune a été humilié par les urnes hier, 12 juin 2021, à travers un boycott record des Algériens aux législatives, il a fini par ordonner de gonfler les chiffres de ces élections. Pourtant, et après avoir constaté lui-même la désaffection quasi-totale des urnes, il avait affirmé que ce taux lui importait peu. Pire encore, il a ajouté que même si c’est une minorité infime qui vote, il en sortira un parlement que «la démocratie impose de respecter».

Après ces bourdes et dérapages et un taux de participation qui se situerait, au meilleur des cas selon certains médias algériens, entre 15 et 18% hier soir, samedi 12 juin, soit le taux le plus bas jamais enregistré en Algérie, le président algérien s’est finalement retrouvé contraint de bidouiller les chiffres, espérant ainsi rendre moins douloureux ce désaveu quasi-unanime de l’électorat.

Ainsi, à deux heures de la fermeture des bureaux de vote, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a reçu l’ordre de prolonger d’une heure supplémentaire les opérations de vote.

A ce moment précis, l’ANIE venait d’annoncer que les chiffres disponibles à 16 heures donnent un taux de participation de 14,47%, contre 10,02% à 13h et 3,7% à 10 heures, précisant que seules trois wilayas ont dépassé un taux d’un peu plus de 30% sans jamais atteindre 40%. Ces chiffres sont officiels. Ce qui laisse d’emblée supposer qu’ils sont en-deçà de la réalité.

Mais tout a été subitement chamboulé peu avant minuit, samedi soir. En égrenant les derniers chiffres, qu’il qualifie cependant de «provisoires», le président de l’ANIE annonce vaguement un taux de participation de 30,03%. Ainsi, selon lui, «deux wilayas ont dépassé 74 %, quatre ont plus de 50%, alors que 3 wilayas ont connu un taux allant entre 40 et 50 % et 14 autres entre 30 et 40%. Il a été également enregistré un taux dépassant les 25% au niveau de 5 wilayas et un taux entre 20 et 25% dans 7 wilayas».

Il en ressort ainsi que durant les deux dernières heures du vote, 35 wilayas ont dépassé les 20%, alors qu’à 16 heures, seules neuf wilayas affichaient un taux de participation allant de 20,22 à 36,12%.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.