La Juventus pleure son légendaire footballeur et président Giampiero Boniperti

La Juventus a perdu l’une de ses légendes, Giampiero Boniperti, qui était son meilleur buteur historique avant d’occuper plus tard le poste de président, et qui s’est éteint à l’âge de 92 ans, selon ce qui a été annoncé vendredi par les géants du football turinois et italien.

« C’est une nouvelle dont nous ne voulions pas vous informer », a déclaré la Juventus dans un communiqué. « Aujourd’hui, 18 juin 2021, nous avons dit au revoir à Giampiero Boniperti, décédé à Turin à l’âge de 92 ans. »

La Juventus a décrit son ancienne star comme une « figure immortelle », ajoutant : « Merci pour tout. Repose en paix « Presidentissimo » », c’est-à-dire le président en italien.

Boniperti a rejoint la Juventus en 1946 et a été le meilleur buteur du championnat italien lors de la saison 1947-1948 alors qu’il n’avait pas plus de vingt ans, sur le point de remporter cinq fois le titre de champion local sous le maillot des « Bianconeri ».

Avec le Gallois John Charles et l’Argentin-Italien Omar Sivori, Boniperti a formé une ligne d’attaque marquante avec les géants turinois.

Il dispute son premier match international avec l’Italie en novembre 1947 et participe à la Coupe du monde en 1950 et 1954, terminant sa carrière avec son pays, avec un score de 38 matchs et 8 buts.

En atteignant la fin de sa carrière dans les stades en 1961, Boniperti a inscrit un total de 178 buts sous le maillot de la Juventus, ce qui a fait de lui le meilleur buteur de l’histoire de la « vieille dame » jusqu’à l’arrivée d’Alessandro Del Piero, qui a signé le premier contrat professionnel pendant le mandat de Boniperti en tant que président d’honneur du club, sans se rendre compte qu’il battra son propre record en 2010.

Le président de la Fédération italienne de football, Gabriele Gravina, a pleuré « un joueur exceptionnel et un administrateur compétent… l’une des meilleures figures représentant le football italien ».

« Son efficacité, son style et sa détermination nous ont beaucoup appris, nous ne l’oublierons jamais. »

PAIX A SON ÂME !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.