L’ancien Président de la Mauritanie en prison pour corruption, abus de pouvoir, blanchiment, gaspillage de l’argent public et entrave à la justice

L’ancien chef d’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a été emprisonné, ce mardi 22 juin, dans la soirée, après que le juge chargé d’une enquête pour corruption présumée a pris cette décision de privation de liberté. L’ancien Président était en résidence surveillée.

Mohamed Ould Abdel Aziz, ancien chef de l’État mauritanien, au pouvoir jusqu’en 2019, a été envoyé en prison, ce mardi 22 juin 2021, dans la soirée. Le juge chargé d’une enquête pour corruption présumée en a ainsi décidé. L’ex-Président de ce pays d’Afrique de l’Ouest, tombé en disgrâce depuis sa perte du pouvoir, a été inculpé au mois de mars dernier.

Cette décision d’incarcérer l’ancien dirigeant intervient quelques jours après son refus de continuer à se présenter à la police, conformément à ses conditions de son placement en résidence surveillée. En mars dernier, Mohamed Ould Abdel Aziz et 13 de ses assistants ont été jugés par le parquet du tribunal de Nouakchott, pour « corruption, détournement de fonds publics et enrichissement illicite », jeudi.

L’ancien Président et ses anciens fonctionnaires avaient été renvoyés devant un juge d’instruction pour ouvrir une « enquête pénale ». L’acte d’accusation dirigé contre l’ancien Président mauritanien incluait la corruption, l’abus de pouvoir, l’enrichissement illicite, le blanchiment d’argent, le gaspillage de l’argent public et l’entrave à la justice.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.