La « traque » des députés poursuivis dans des affaires judiciaires va-t-elle se poursuivre ?

Nous avons appris que, dans la même journée du vendredi 30 juillet 2021, deux députés ont été arrêtés, à savoir Yassine Ayari (Amal wa 3amal) et Maher Zid (Coalition Al Karama).

En ce qui concerne Y. Ayari, celui-ci a été arrêté dans le cadre d’un jugement prononcé à son encontre, le condamnant à 2 mois de prison, verdict confirmé par la Cour de cassation.

Quant à Maher Zid, ce dernier a été arrêté dans le cadre d’une affaire qui daterait de 2018, selon son avocate Hanen Khemiri, alors que d’autres sources ont indiqué que son arrestation concerne une autre affaire, sachant qu’il aurait même été convoqué par la justice militaire, mais qu’il ne s’était pas présenté.

Il importe que ces deux arrestations ont eu lieu tout juste après la publication dans le Journal Officiel de la République tunisienne (JORT) de la décision exceptionnelle prise par le Président de la République Kais Saïed relative à la « levée de l’immunité » des députés et le « gel des activités du Parlement ».

La traque des députés ayant des démêlées avec la justice, civile et militaire, va-t-elle donc se poursuivre ?

Source 1

Source 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *