Ramtane Lamamra : l’Algérie n’acceptera pas l’imposition de diktats à la Tunisie ou l’ingérence dans ses affaires intérieures

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a déclaré, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, mardi 24 août 2021, que la Tunisie traverse une étape particulière de son histoire contemporaine, et que l’Algérie comprend cette étape et respecte la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Tunisie.

Il a assuré que l’Algérie est prête à aider la Tunisie contre toute ingérence étrangère dans ses affaires, et que son pays n’acceptera aucune pression sur son voisin oriental, ni n’acceptera d’émettre des instructions et des diktats sur l’État tunisien et son peuple.

Lamamra a indiqué que sa récente visite en Tunisie était une visite fraternelle afin de coordonner et d’échanger des informations et des analyses qui sont dans l’intérêt des deux peuples frères, et s’inscrivent dans le cadre des instructions des dirigeants des deux pays de construire davantage un partenariat stratégique intégré qui profitera aux peuples tunisien et algérien.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a souligné que la Tunisie est menacée par les mouvements terroristes tunisiens et autres présents dans la région, notamment dans les territoires libyens, ce qui appelle au renforcement de la coopération algéro-tunisienne sur les plans de la sécurité, de l’information et du renseignement.

Il a souligné que les visites répétées de responsables algériens en Tunisie reflètent le souci de l’Algérie pour la sécurité de la Tunisie et la préservation du droit de son peuple de choisir son système constitutionnel et d’organiser ses affaires politiques.

Lamamra a ajouté également : « Il y a ceux qui élèvent la voix ici et là pour demander que des mesures soient prises concernant les affaires intérieures de la Tunisie, et nous élevons la voix lorsque cela est nécessaire pour rejeter de telles interventions et nous concentrer sur le fait que les droits souverains de la Tunisie sœur ne doivent pas l’affecter d’une manière ou d’une autre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.