Comment porter les cheveux gris avec style ?

Mieux que le platine ? Les cheveux gris ! Une tendance moins contraignante qu’une coloration et qui plaît aussi aux jeunes.

COMMENT STYLISER UN POIVRE ET SEL ?

Assumer ses cheveux blancs ne veut pas dire arrêter de s’amuser. On peut opter pour des patines acier, tel un voile coloré qui apporte un aspect gris métal lumineux au cheveu, ou jouer avec des mèches décolorées en blanc. « Ça a forcément plus d’effet sur un cheveu lisse mais s’il est bouclé on peut faire une décoloration subtile sur les pointes », explique Delphine Courteille. Dans son salon parisien, la coiffeuse affectionne particulièrement le tie & dye, racines grises et pointes blanches : « Sur un carré, ça marche très bien, ou avec des cheveux longs portés en queue-de-cheval. » Pour les clientes plus « classiques », elle opte pour un balayage de mèches décolorées en blanc.

Des mèches silver extra-longues, un boyfriend jean, des stilettos… la rédactrice mode du « Vogue » anglais Sarah Harris est une trentenaire stylée qui élève les cheveux gris au rang d’accessoire mode. L’an dernier, elle racontait sur le blog « Into the Gloss » que des jeunes femmes l’arrêtaient dans la rue pour lui demander le nom de son coloriste. La top Kristen McMenamy, 50 ans, ou la créatrice de la marque beauté Linda Rodin, ont elles aussi laissé tomber les colorations depuis plusieurs années pour afficher une longue chevelure argent. Les chanteuses américaines St. Vincent, alias Annie Clark et Pink, ainsi que l’actrice de « Girls » Zosia Mamet sont elles aussi passées au gris, alors qu’elle n’avait à l’époque seulement 32, 35 et 27 ans. Et à y regarder de plus près, bon nombre de filles platine s’amusent aujourd’hui avec les reflets gris cendré. Même sur les podiums de la Fashion Week new-yorkaise, les tops affichent des mèches blanches.

« Ça présente à la fois un côté classe et rock », assure la coiffeuse Delphine Courteille, qui s’occupe de nombreuses femmes, actives, ayant fait le choix de ne plus cacher leurs cheveux gris ou blancs. « C’est un vrai parti pris, cela se remarque, comme le roux. On se souvient d’une femme qui porte des cheveux gris », poursuit la coiffeuse. Assumer ses cheveux naturels, c’est s’assumer telle qu’on est, assumer son âge et entretenir une autre forme de séduction. « Le gris apporte de la sagesse à un visage, de l’expressivité, il dit que l’on a de l’expérience, il affirme une posture : “j’assume mon âge, donc mes responsabilités” », décrypte la coach en images Aude Roy. Il y a là à la fois une transgression par rapport à une société qui érige la jeunesse en valeur suprême et une affirmation de soi. On est dans une séduction différente de celle, naïve et légère, de la jeune fille, dans un rapport plus protecteur et responsabilisant. Il faut être prête pour cela. Le gris a aussi l’avantage d’adoucir les traits du visage, de leur enlever de la sévérité, à un moment où il commence à se marquer. La nature est bien faite. Mais avant de se lancer, il faut avoir mûri une réflexion personnelle comme « est-on capable de le faire ? » et réaliser que ce « naturel » exige en fait un minimum de stratégie et d’entretien.

COMMENT PASSER AU SILVER ?

Allez donc sur ELLE pour le savoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *