Ouled Jellaba…de Rochdi Belgasmi

« ولد جلابة »

Spectacle chorégraphique de Rochdi Belgasmi

2016: Prix Fondation Rambourg pour l’Art et La culture

2017: Prix du Public, Tunis Capitale de la danse

Avec le soutien du Ministère des Affaires culturelles

 The Arab Fund For Arts and Culture – AFAC

Théâtre El Hamra – Tunis

 Institut Français Tunisie

Oueld Jellaba: Ancien danseur populaire tunisien des années 20 qui interprétait ses numéros de danse, de 30 minutes avec une entrée à 3 Francs, dans des épiceries, boulangeries, poissonneries, boucheries de Bed Dzira et Souk El 7alfawen, des lieux qui se transformaient le soir en cafés chantants. Il était à la fois, danseur, jongleur, chanteur, mais aussi serveur du thé et de café… Dans ce spectacle, Rochdi Belgasmi, retrace l’histoire de la Tunisie contemporaine et ouvre large l’équerre de la mémoire des cafés-chantants du siècle passé. Il braque les lumières sur la question du genre et celle de la sexualité, leurs enjeux et apories dans la pratique de la danse tunisienne. Il s’agit de comprendre l’évolution de ce pays, à partir de l’évolution des corps et des expressions, en interrogeant à partir de cet héritage symbolique, la gestuelle d’Ouled Jelaba, le social et le culturel de cette époque. Ce désir fou habité par le chorégraphe, consistant à reconquérir une mémoire chorégraphique mal considérée et marginalisée et progressivement sombrée dans l’oubli, se concrétise à travers un cumul successif d’éléments rassemblés à l’image des jarres posées l’une sur l’autre qu’il porte sur sa tête de danseur. Lourd est aussi le poids de la responsabilité dont il se charge en nous interpellant et nous tendant un miroir pour que nous, les Tunisiens nous nous découvririons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.