L’efficacité des vaccins anti-Covid face au nouveau variant du coronavirus « Omicron » sera connue d’ici une ou deux semaines

D’ici une ou deux semaines, les spécialistes seront en mesure d’évaluer l’efficacité des vaccins contre la nouvelle souche Omicron du coronavirus SARS-CoV-2, d’après le virologue belge Marc Van Ranst.

L’efficacité des vaccins anti-Covid face au nouveau variant du coronavirus Omicron sera connue d’ici une ou deux semaines, estime le virologue belge Marc Van Ranst de la KU Leuven.

Contacté par l’agence Belga, le chercheur a fait savoir que ses collègues à Louvain n’avaient « pas encore été en mesure d’étudier la question ».

Il a souligné que les données disponibles pour le moment portent « sur une frange de la population assez jeune ». « Le variant Omicron n’a pas encore atteint les personnes âgées. Reste à savoir quels symptômes ces dernières vont développer », explique M.Van Ranst.

Détecté en Afrique du Sud

Vendredi 26 novembre, la Belgique est devenue le premier pays européen à annoncer un cas du variant Omicron, initialement détecté en Afrique du Sud.

Le ministre belge de la Santé, Frank Vandenbroucke, a précisé qu’il s’agissait « de quelqu’un qui venait de l’étranger » et « qui n’était pas vacciné ».

Jugé « préoccupant » par l’OMS, car présentant un risque accru de contagion par rapport aux autres souches dont le Delta, le variant Omicron a depuis lors été détecté au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Danemark, en Belgique, en République tchèque mais aussi au Botswana, en Israël, en Australie et à Hong Kong.

Pour ralentir la propagation du nouveau variant, l’État hébreu a interdit à partir de ce dimanche 28 novembre l’entrée des ressortissants étrangers sur son territoire, moins d’un mois après sa réouverture aux touristes.

« L’échantillon que nous avons examiné, en laboratoire, n’est pas assez frais pour faire des recherches supplémentaires. D’autres pays et sociétés pharmaceutiques se penchent sur le dossier: je pense que nous en saurons bientôt plus », a indiqué le scientifique. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *