La Santé égyptienne revient sur la découverte de deux personnes portant le variant « Omicron » à bord d’un avion éthiopien

Hossam Abdel Ghaffar, porte-parole du ministère égyptien de la Santé, a annoncé que la polémique autour de la découverte de deux personnes infectées par le mutant « Omicron » du virus Corona dans un avion en provenance d’Éthiopie « ne sont pas vraies ».

Dans une déclaration à la chaîne égyptienne « ON », Abdel Ghaffar a déclaré : « Il n’est pas possible d’empêcher l’entrée du mutant Omicron, mais l’important c’est surtout de le découvrir et de le cerner ».

Commentant la présence de deux personnes mutées dans un avion éthiopien, il a souligné que ces conversations sont des « rumeurs et ne sont pas vraies ».

Il a ajouté: « Ceux qui viennent d’Afrique du Sud en transit sont soumis à une quarantaine et à un examen médical, et s’il est confirmé qu’ils sont infectés par Corona, ils repartent pour leur pays. »

En revanche, a-t-il souligné, « il n’y aura aucun changement dans la date d’application de l’interdiction d’entrée des citoyens non vaccinés dans les institutions gouvernementales », expliquant que le site de vaccination sera ouvert pour enregistrer les enfants âgés de 12 à 15 ans en quelques heures.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *