Retour sur l’incendie «énigmatique» survenue au siège d’Ennahdha

Le Parquet de Tunis a ouvert une enquête, le jeudi 9 décembre 2021, pour déterminer les causes et les circonstances de l’incendie qui s’est déclaré au siège central du « Mouvement Ennahdha », à Montplaisir, dans la capitale.

De son côté, le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué que des données préliminaires indiquent que « le corps carbonisé d’une personne a été retrouvé à l’intérieur du siège du parti Ennahdha, a été identifiée. Il s’agit d’un citoyen né en 1970 qui réside dans la capitale, qui travaillait auparavant comme réceptionniste et les enquêtes indiquent que l’incendie a été maîtrisé.

Le MI a ajouté que le bâtiment a été évacué, et que 18 blessés ont été transférés pour être soignés à l’hôpital, dont 16 cas d’étouffement mineur, une personne qui a subi des brûlures de gravité variable (le président du conseil de la Choura Abdelkrim Harouni) et une autre personne a subi de multiples fractures après avoir sauté du 2ème étage (Le Vice-président du parti Ennahdha Ali Larayedh).

Les forces de protection civile ont pu maîtriser l’incendie, et les services de sécurité ont bouclé le siège pour être inspecté par le représentant du ministère public et le juge d’instruction du Tribunal de première instance de Tunis pour procéder aux premières constatations nécessaires et lancer un série de recherches qui aideront à découvrir les circonstances de l’incendie.

LIEN VERS LA VIDÉO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *