Décédé le 21 Décembre : Joe Cocker – chanteur de blues rock britannique, acteur et compositeur

John Robert Cocker, dit Joe Cocker, né le  mai 1944 à Sheffield (Angleterre) et mort le  décembre 2014 à Crawford (Colorado), est un chanteur de blues-rock britannique, également, dans une moindre mesure, acteur et compositeur. Sa voix rauque et ses gestes spasmodiques sur scène, qui resteront sa marque durant toute sa carrière, le rendent célèbre dans le monde entier.

En 1961, il prend le nom de scène de Vance Arnold et continue sa carrière musicale avec un nouveau groupe : Vance Arnold and the Avengers. Ce nom mêle celui de Vince Everett (le personnage qu’incarne Elvis Presley dans le film Jailhouse Rock et que Cocker aurait mal entendu et transcrit par Vance) et le chanteur de country Eddy Arnold. Le groupe de pub rock joue essentiellement dans les « pubs » de Sheffield, jouant des reprises de chansons de Chuck Berry et Ray Charles. En 1963, ils obtiennent leur première représentation marquante en apportant leur soutien aux Rolling Stones à la salle des fêtes de Sheffield. Inspiré par les textes de Dave Berry (en), il fait également des apparitions avec le backing band local Dave Berry and the Cruisers.

En 1964, après une audition auprès du producteur Mike Leander, ce dernier l’aide à enregistrer une démo de qualité, ce qui permet à Joe de signer un contrat personnel avec Decca et publier son premier quarante-cinq tours, une reprise du titre des Beatles : I’ll Cry Instead. En dépit de Jimmy Page à la guitare d’accompagnement et d’une publicité importante de la part de Decca, insistant sur sa jeunesse et son extraction prolétaire, le disque est un échec et le contrat d’enregistrement de Joe avec Decca s’achève fin 1964. Après avoir enregistré ce titre, Joe abandonne son nom de scène et forme un nouveau groupe : Joe Cocker’s Big Blues, dont un seul enregistrement subsiste, enregistrement dont on a peu de traces ; il comporterait une reprise du morceau de Curtis Mayfield : I’ve Been Trying. Après une tournée en première partie de Manfred Mann et The Hollies au Royaume-Uni puis une tournée dans les bases militaires américaines en France, il retourne travailler dans sa compagnie de gaz en 1965.

En 1966, après une coupure d’une année avec la musique, Joe s’associe avec le claviériste et bassiste Chris Stainton, qu’il avait rencontré deux ans auparavant ; ils forment The Grease Band. Ce nom avait pour origine une interview, que Joe avait lue, du musicien de jazz Jimmy Smith, dans laquelle ce dernier employait l’expression have a lot of grease pour décrire un autre musicien. Tout comme The Avengers, le Grease band se produisait essentiellement dans les pubs de Sheffield et alentours. Denny Cordell (en), producteur du Procol Harum, des Moody Blues et de Georgie Fame remarqua le groupe. Joe enregistre le 45 tours, Marjorine, pour Cordell, sans le Grease band, dans un studio londonien. Il déménagea ensuite pour Londres avec Stainton et le Grease Band fut dissout. Cordell obtint que Cocker se produise régulièrement au Marquee Club de Londres et d’où naquit un nouveau Grease Band, avec Stainton et le claviériste Tommy Eyre.

Après un succès d’estime aux États-Unis de Marjorine, Denny Cordell propose à Joe d’enregistrer une reprise de With a Little Help from My Friends, autre chanson des Beatles, afin d’accrocher le public américain. Participent à l’enregistrement Jimmy Page à la guitare solo, B. J. Wilson à la batterie, Sue et Sunny comme choristes et Tommy Eyre à l’orgue. La chanson sera utilisée plus tard comme le thème d’ouverture de The Wonder Years et sera au Top Ten des classements britanniques et y restera pendant treize semaines, atteignant la première place le 9 novembre 1968. Elle atteint la soixante-huitième place dans les classements américains.

La nouvelle formule de tournée du Grease band de Cocker inclut Henry McCullough à la guitare solo, qui jouera ensuite quelque temps avec le Wings de Paul McCartney. Après avoir fait une tournée avec Who au Royaume-Uni pendant l’automne 1968, puis avec Gene Pitney et Marmalade au début de l’hiver 1969, le Grease Band s’embarque pour sa première tournée américaine au printemps 1969. L’album de Joe Cocker, incluant With a Little Help from My Friends sort peu après leur arrivée, est numéro trente-cinq dans les classements américains pour finalement recevoir l’or. Pendant la tournée américaine, Cocker participe à plusieurs festivals importants, tels que le Festival de folk de Newport et le Denver Pop Festival.

En 1963, Joe Cocker se lie avec Eileen Webster qui habite aussi Sheffield. Le couple se fréquente avec des pauses pendant les treize années qui suivent pour se séparer définitivement en 1976. En 1978, Joe Cocker déménage pour un ranch que possédait Jane Fonda à Santa Barbara aux États-Unis. C’est Pam Baker, directrice de camps de vacances et fervente admiratrice de Cocker, qui convainc l’actrice de le louer au chanteur. Baker commence à fréquenter Cocker et ils finissent par se marier le 11 octobre 1987. Le couple réside au Mad Dog Ranch à Crawford dans le Colorado (États-Unis) jusqu’à la mort de Joe Cocker.

Joe Cocker n’a aucun lien de parenté avec le musicien natif de Sheffield Jarvis Cocker, en dépit de bruits qui ont couru (particulièrement en Australie, où le père de Jarvis, Mac Cocker, qui était disc-jockey, laissait croire à ses auditeurs qu’il était le frère de Joe Cocker).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.