Scandale CAN 2022 : Le match Tunisie-Mali stoppé avant la fin

A la CAN2022, le match entre le Mali et la Tunisie a été entaché d’une décision incompréhensible de l’arbitre du match. Il a stoppé le match à la 89’47, avant le temps réglementaire alors que de nombreux changements avaient eu lieu. Le sélectionneur tunisien dénonce « une décision inexplicable » après cette fin de match ubuesque.

Qu’est il arrivé à l’arbitre zambien, Janny Sikazwe ? Sa décision de suspendre le match Tunisie-Mali avant la fin réglementaire a surpris tout le monde. Cet acte risque de ternir la CAN2022 qui se déroule au Cameroun.

En sifflant la fin du match avant même le temps réglementaire de 90 minutes, sur le score de 1 – 0 pour le Mali (penalty à la 48ème minute de jeu), l’arbitre central zambien Janny Sikazwe créé une jurisprudence qui restera dans les annales les plus rocambolesques et honteuses du football africain.

En effet, celui qui a arbitré tout de même 5 Coupes d’Afrique des Nations, a sifflé la fin du match Tunisie-Mali sans même une minute de temps additionnel. Il restait même 15 secondes dans le temps réglementaire. Au même moment, le 4ème arbitre avait le panneau entre les mains pour signifier le temps à ajouter. Une décision incompréhensible alors que de nombreux changements avaient eu lieu et que l’officiel avait déjà sifflé la fin de la rencontre à la 85ème minute avant de se reprendre.

La Tunisie crie au scandale, honte pour le football africain

Les joueurs tunisiens et l’entraineur Mondher Kebaier étaient fous de rage à l’issue de la rencontre. Les Aigles de Carthage ne comprennent pas la décision du corps arbitral, d’autant que le Mali a écopé d’un carton rouge peu de temps avant le sifflet de l’arbitre zambien.

Dans la confusion la plus totale et après que les équipes soient sorties du terrain, la CAF demande, une demi-heure plus tard, aux footballeurs de revenir jouer les 3 minutes supplémentaires. Le sélectionneur malien Mohamed Magassouba est averti en pleine conférence de presse !

Les joueurs maliens (sans leur entraineur) sont alors retournés sur le terrain à Limbé mais sans l’arbitre zambien remplacé par son 4ème arbitre. Devant ce scandale, les Tunisiens ont refusé de se présenter pour disputer ces dernières minutes du match. En effet, jusqu’à cette 89′, le Mali emportait le match 1 à 0 sur un penalty d’Ibrahima Koné, inscrit à la 48ème minute.

Bien que menés au score, les Tunisiens ont tenté de revenir durant la deuxième période, contrés dans leurs ambitions par l’excellent gardien Mounkoro. Wahbi Khazri a même loupé un penalty et permet au Mali de prendre provisoirement la tête de la poule F.

Après cette fin de match rocambolesque, la Tunisie pourrait être sanctionné d’une défaite sur tapis vert (3-0). La décision que va prendre la CAF pourrait avoir des conséquences sur la suite de la compétition. L’image de la CAN2022 en sort entaché et ternit l’image du football africain.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.