Le droit au logement comme lutte de places, d’espaces et de marges

Le cas des migrants subsahariens en Tunisie – Une étude élaborée par Maram Tebbini

La présente étude a été conduite par Maram Tebbini pour le FTDES, membre du Arab Hub for Social Protection, et ce dans le cadre du projet de recherche « Social Protection in (post) Covid MENA ».

Il s’agit de la première partie d’un travail plus élaboré qui couvrira d’autres villes Tunisiennes à paraître en septembre 2022.

Rattaché au principe de la dignité, avoir droit à un logement signifie protéger la dignité et l’intégrité physique et psychique de l’individu. Ce droit implique l’accès à un logement sécurisé, habitable, doté de services nécessaires et situé à proximité des possibilités d’emploi, des services de santé, des écoles, des moyens de transports, etc. Le logement doit aussi être adapté à l’expression de l’identité culturelle des habitants. Ces conditions sont pourtant difficilement réunies même pour une bonne partie de Tunisiens marginalisés. La situation empire clairement pour d’autres groupes marginalisés, à savoir les migrants « subsahariens ». La visée de cette étude serait de décrire et de discuter les conditions de l’habitat de ces derniers.

Rapport en français: https://ftdes.net/rapports/FTDES_DL_Migrants.fr.pdf

Abstract en arabe: https://ftdes.net/rapports/Doit_Logement_Migrants.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.