La Mutuelle panafricaine de gestion des risques lance son 1er produit d’assurance paramétrique contre les risques épidémiques à fort impact

Dakar, 8 décembre 2022 – La Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC) a annoncé aujourd’hui le lancement officiel du produit d’assurance paramétrique contre les risques épidémiques à fort impact ainsi que la participation du Sénégal en tant que premier pays africain à adhérer à ce nouveau mécanisme de financement innovant.

Les ministres africains des finances ont demandé, en 2015, à l’ARC de développer un produit pour répondre aux rapides besoins de financement des pays afin de contenir les épidémies de maladies infectieuses à fort impact, et compléter les efforts du Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (Africa CDC).

En 2022, le Groupe de l’ARC et ses partenaires ont finalisé le développement dudit produit qui fournira une assurance paramétrique aux États membres de l’Union africaine (UA) pour trois agents pathogènes sélectionnés responsables de la maladie à virus Ebola, maladie à virus Marburg, et la Méningite.

Lors d’un atelier qui s’est tenu le 28 septembre 2022 à Dakar, le produit d’assurance paramétrique de l’ARC contre les maladies à potentiel épidémique à fort impact a été présenté au Groupe de Travail Technique de l’ARC qui a formulé une recommandation favorable à la participation du Sénégal au produit d’assurance paramétrique souverain de l’ARC couvrant les coûts d’interventions en cas d’épidémies de maladie à virus Ebola, maladie à virus Marburg, et Méningite.

Ainsi, le Sénégal deviendra le premier pays africain à bénéficier de cet instrument de financement innovant contre les flambées épidémiques et ouvre ainsi la voie aux autres États membres de l’Union africaine (UA).

« Dans notre perspective de diversifier notre offre de produits visant à protéger les populations les plus vulnérables de notre continent, nous lançons aujourd’hui ce nouveau mécanisme de transfert de risque souverain à travers l’assurance paramétrique qui va permettre à nos États membres de bénéficier, en plus de l’assurance contre les catastrophes d’ordre climatique, d’une couverture contre les risques épidémiques » a déclaré le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies et Directeur Général du Groupe de l’ARC, Ibrahima Cheikh Diong. « Nous sommes confiants que ces outils de financement prévisible couplés à des plans opérationnels permettront de renforcer la capacité de réponse de nos États Membres tout en développant leurs expertises faces aux urgences de santé publique ».

Le risque épidémique a été estimé par Ginkgo Bioworks ; la souscription au produit d’assurance a été effectué à travers l’ARC Ltd, filiale financière de l’ARC ; Munich Re a été choisi comme principal réassureur pour le produit d’assurance en raison de son expertise de longue date dans les risques épidémiques et les solutions d’assurance paramétriques; le service de courtage en réassurance a été réalisé par AON, et la prime d’assurance a été subventionnée par la Direction du développement et de la coopération (DDC) Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *